La mer

En apesanteur.
Ondulations marines rehaussées de traits foncés, des lignes imaginaires au crayon à papier à mine tendre accentuent le noir des profondeurs et les gris clair des courbes qui ondulent à fleur d’eau. Un souffle léger murmure et ride la surface, l’habille d’une variation anthracite, l’anime délicatement. Marine au grain doux, paysage vaporeux, où l’œil navigue entre hier et aujourd’hui.
Pour Marie, la photographie est une histoire qui s’écrit sur le long terme. Inscrites dans la durée, ses photos restent en mémoire. Longtemps. Le temps de la maturation, de la réflexion, de la naissance d’un autre regard, d’une sensibilité façonnée par le souvenir et non pas par l’instant. Puis elles resurgissent bien des années après comme celle-ci prise “un matin d’été un peu gris à Bréhec” en 2013.
“Je suis passionnée de photographie, découverte jeune au travers des lectures de magazines de voyages. Je me suis initiée à cette pratique au sein de l’École Supérieure des Beaux-Arts de Tours. Parallèlement à mon travail de directrice artistique, je réalise des projets plus personnels qui se distinguent par une approche sensible et contemplative. J’aime ce qu’une photographie peut raconter d’un lieu ou d’une personne, je m’attache aussi aux détails. La Bretagne est une grande source d’inspiration. De mes séjours hivernaux et estivaux, je tire une importante photothèque personnelle. Archivées, mes photographies restent parfois en sommeil pendant des années. Le temps fait son œuvre et l’émotion à l’origine de la prise de vue se décante pour interroger de façon poétique et esthétique les nombreuses facettes de cette région. ” Tiphaine Diadel

[FinalTilesGallery id=’76’]

error: Content is protected !!